BioHomme #7, une vraie paternité

On a déjà des couveuses.
La fécondation in vitro.
Les mères porteuses.
De l’ADN artificiel.
Le Tadalafil, le testogel et les plaquettes d’œstrogènes.
Des brebis clonées, des animaux sélectionnés depuis les menhirs de Carnac.
Combien de temps pour que nous enfantions ex-utero ?
Mon bébé à venir contre mon coeur battant, protégé par une enveloppe charnelle, peut-être de la peau relié à lui par une connectique bionique.
Et quand j’irai bosser, mon amoureuse prendra le relais.
Les femmes débarrassées de leur dernier boulet. Les hommes enfin acteurs.
Plus de genres. Égaux.
Avec nos corps différents, réciproques.
Mais chacun pouvant tout assumer de la vie de l’autre.
Égaux. Enfin.
Et ne m’emmerdez pas avec votre conservatisme facile, vos dieux invisibles et sourds, votre bioéthique liberticide.
Je veux une vraie paternité, je la veux maintenant. Je veux mon projet d’enfant contre mon corps tout chaud, conçu, porté, élevé à deux.

Laisser un commentaire